La verrue de cheval : Dangereuse ou pas ?

verrue de cheval

La verrue de cheval fait parfois l’objet d’une grande inquiétude chez le propriétaire d’un cheval. Mais c’est quoi exactement ? Est-ce dangereuse ? Y-a-t-il des remèdes efficaces ? La verrue est une tumeur épidermique bénigne, mais très fréquente chez les chevaux. Elle peut être causée soit par une excroissance anormale due à une prolifération cellulaire, soit d’origine virale. Dans ce dernier cas, la verrue est contagieuse par simple contact et donc dangereuse. La contagiosité est très variable en fonction du virus en cause, de la localisation et de l’état immunitaire du cheval. Cette affection tend parfois à proliférer. Le mieux sera de faire appel à un vétérinaire professionnel quand la verrue change d’aspect et de taille assez rapidement. C’est peut être dangereux pour la santé de votre animal. La durée d’incubation est variable, peut-être quelques semaines ou quelques mois. Les verrues peuvent se produire au niveau sous-cutané, au niveau du derme ou de l’épiderme.

Quels sont les différents types de verrues ?

On distingue différents types distincts de verrues de cheval :

La papillomatose :
Cette maladie est souvent due à un virus, dont l’aspect est comme de petites choux fleurs blanchâtres ou grisâtres. On les retrouve le plus souvent sur le bout du nez des jeunes équidés.

• Le mélanome :
Le mélanome est une tumeur que l’on rencontre le plus souvent chez les chevaux gris, et très rarement chez le trotteur. C’est une lésion cutanée d’environ 1 cm de diamètre due à une prolifération de cellules pigmentaires : les mélanocytes. Ce type de verrue de cheval se caractérise par des masses noires ou brunes foncées réparties sur les parties génitales ou sur la tête du cheval. Si la tumeur est localisée en interne, cela peut causer des troubles plus graves, comme une colique…

Les épithéliomas :
Ce sont des affections cancéreuses qui se développent parfois sur la peau du cheval, mais peuvent aussi se localiser sur les muqueuses digestives, le système respiratoire, les parties génitales… Ce type de virus a tendance à se développer rapidement. Ce type de verrue peut être dangereux. Il importe de faire appel à un vétérinaire le plus rapidement possible.

Les sarcoïdes :
Parfois, ce que l’on croit être une verrue est en fait une tumeur cutanée appelée « Sarcoïde de cheval ». Cette maladie touche le plus souvent les chevaux de moins de 8 ans. Elle est parfois localisée sur la tête (yeux et oreilles), mais aussi au passage de sangle, sur les parties génitales… La taille est variable. Les sarcoïdes sont souvent envahissantes et récidivantes. Il existe également quatre types de sarcoïde de cheval : la sarcoïde occulte, la sarcoïde verruqueux, la sarcoïde granulomateux et la sarcoïde nodulaire.

Est-ce une tumeur dangereuse ?

La verrue de cheval est une tumeur que l’on qualifie bénigne. Elle n’a pas de pouvoir cancérogène important. Cependant, de par sa localisation, cette tumeur peut vite devenir ennuyeuse.

Y-a-t-il des traitements efficaces ?

Malheureusement, il n’existe pas un traitement qui peut soigner définitivement la verrue du cheval. Le principe du traitement disponible sur le marché est de stimuler l’immunité du cheval pour qu’il se débarrasse des virus. Vous pouvez vous rendre sur le site marchand Breedershop.com pour découvrir les remèdes pour soigner et éviter la survenue des verrues chez votre cheval.

A propos de l'auteur

Yannick

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire